5 things Disneyland Paris should start selling

capture-d_c3a9cran-2013-01-20-c3a0-15-14-55.png

CLICK HERE TO ENGLISH TEXT.

Je ne sais pas vous, mais quelque chose me fruste lors de chacune de mes visites à Disneyland Paris. Non pas les pannes à répétition. Non pas les hurlements stridents des enfants rois. Non, je veux parler de l’offre en merchandising. Chaque visite à DLP me rend si hystérique que je serais prêt à dépenser des fortunes! Malheureusement (ou heureusement pour l’état de mes finances, c’est selon) les étals de Disneyland Paris m’ont rarement donné envie de passer à l’acte d’achat. Imaginez-vous qu’en près de 15 ans de visites régulières à DLP, je n’ai acheté que trois livres et un t-shirt ?

Les visiteurs réguliers savent bien que l’on retrouve les mêmes produits dans à peu près toutes les boutiques du Resort, mais plus décevant encore, la qualité du merchandising est franchement médiocre. C’est encore plus frappant lorsque l’on visite Walt Disney World, où les gammes de produits sont très diversifiées et ne donnent pas le sentiment de ne cibler que les enfants et les mamans. Et les papas habillés par les mamans. Bien sûr, le comportement des visiteurs européens face au merchandising n’est pas aussi compulsif qu’aux States ou à Tokyo Disney Resort. Certes. Ce que je déplore juste, c’est un manque de variété, de qualité et d’inventivité.

Mais comme il ne s’agit pas de critiquer pour le plaisir de critiquer, voici quelques propositions pour donner des idées au département merchandising de DLP. Allez on y croit!

images

1. EAR HATS

Je n’arrive pas à comprendre pourquoi ils ne sont pas en rayons: c’est la première chose que j’ai acheté lors de mon voyage à Walt Disney World! Ce classique des classiques manque vraiment à Disneyland Paris. Et maintenant qu’on sait que DLP souhaite commercialiser la version Glow With The Show qui s’allumera de façon synchronisée avec Disney Dreams, je suis encore plus outré que l’original ne soit pas en vente à Marne-la-Vallée. Dans le genre des classiques ignorés à DLP, il y a aussi ces beaux  ballons en forme de tête de mickey. Bien plus que de simples gadgets, une fois portés par les visiteurs, ces deux articles chargés d’histoire contribuent à l’atmosphère joviale et élégante du parc Disneyland.

2. CLOTHING THAT ACTUALLY LOOK GOOD

Ah, les vêtements vendus à DLP. Ils souffrent d’un cruel manque d’inspiration. Récemment, le seul truc original trouvé en boutique était ces t-shirts Captain Eo… Initialement produits pour les parcs US. Coincidence? Je ne pense pas. Justement, depuis quelques années dans les parcs américains, Disney surfe sur la déferlante rétro en vendant des t-shirts vintage au design particulièrement soigné. Ils sont inspirés par les attractions cultes, de vieux visuels publicitaires, l’histoire du Resort ou sont de simples rééditions de vêtements commercialisés à l’époque dans les parcs. Une idée de génie! A l’occasion des 30 ans d’Epcot, Disney vient d’ailleurs d’en commander toute une gamme au brillant graphiste/disneyfan Designerland qui en créait jusqu’alors pour le plaisir sur son blog. Pourquoi ne pas demander à David Goebel, illustrateur talentueux et passionné de DLP de s’en occuper ? Personnellement, j’aimerais bien que l’on ressorte le bon vieux logo EuroDisney le temps d’une collection de t-shirts. Ou ces fantastiques sweatshirts tellement 90 ! À bons entendeurs…

2107111615

 

3. DISNEY PARK BOOKS

Je comprends tout-à-fait qu’il puisse être difficile de proposer une bibliothèque entière de livres sur les parcs Disney quand la politique maison à pour habitude de contrôler frénétiquement tout ce qui se dit à son sujet. Mais Disneyland Paris pourrait néanmoins commercialiser les bouquins officiels édités par Disney au sujet de leurs parcs et l’Imagineering, plus une série de livres non officiels mais validés en interne dont le contenu ne risque pas de salir la réputation de l’entreprise.

4.  SIGNATURE FOOD

Hélas, il n’y a pas que le merchandising qui fait grise mine à DLP. Sans aborder le sujet de la restauration proprement dite, le rayon snack fait lui aussi pale figure. Sans chercher à reproduire le succès de la très lucrative Butterbeer vendue au Wizarding World of Harry Potter chez Universal, il manque à Disneyland Paris une collation unique, spécifique au lieu et qu’on ne trouvera nulle part ailleurs. Les parcs Disney américains s’en sont fait une spécialité : turkey leg, citrus swirl, glaces et gaufres en formes de Mickey et plus récemment la ‘bière’ de Gaston. De la nourriture thématisée et intégrée à l’environnement en somme. Y goûter constitue alors une attraction à ne pas manquer sur la journée. Il faudrait être aveugle pour ne pas y voir le futur de la nourriture dans les parcs à thèmes. Et un paquet d’argent à gagner si tant est que le produit soit qualitatif et en adéquation avec l’environnement. C’est à dire pas créé au forcing comme les food cones de Cars Land à DCA. En tenant compte des installations présentes à DLP, on pourrait très bien imaginer de vendre le morceau de champignon d’Alice (une pâtisserie, une sucrerie…) ou une tasse de thé au goût unique et déjanté tirée de la fameuse scène du Non-Anniversaire devant Mad Hatter’s Tea Cups.

tumblr_llloqaXG5g1qbel2yo1_500

5. DISNEY MEDIA

A Disneyland Paris, vous pouvez donc trouver des bibelots en crystal en forme de personnages Disney tombés dans l’oubli, des vêtements pour chiens à motifs Mickey Mouse ou des oursons en peluche que l’on a jamais vu dans aucune production Disney. Par contre, si votre journée dans les parcs vous a fait retomber amoureux des classiques Disney et que vous profiteriez bien de l’occasion pour vous procurer le DVD de Blanche Neige ou la bande originale de Pinocchio, passez votre chemin et connectez-vous plutôt sur Amazon.com en rentrant chez vous. Les seuls médias que vous trouverez à DLP se comptent sur les doigts de la main et ne sont pas sélectionnés avec le plus grand soin. Un comble pour ce qui est tout de même la Mecque européenne de Disney. A mon sens, c’est précisément à Disneyland Paris que l’on devrait pouvoir trouver la plus grande sélection de films et musiques signés Disney afin de compléter sa bibliothèque. Tout le monde y gagnerait: Disney et les visiteurs!

Bien sûr, tout cela n’est que mon opinion. Si vous êtes d’accord, je vous invite à partager cet article afin de lancer une révolution merchandising à DLP! Sinon, d’après vous, que manque-t-il aux étalages de Disneyland Paris pour faire votre bonheur?


* * *

I don’t know about you but I got very frustrated by something every time I go to Disneyland Paris. It’s not the many ride breakdowns. Nor the screaming of spoiled kids. No, I’m talking about the merchandising offering. Each visit to DLP makes me so hysterical that I could spend crazy amounts money right away. Unfortunately (or luckily, for my bank account), the stalls at Disneyland Paris don’t get me buying something so often. Actually it’s pretty rare. Can you believe that in 15 years of visiting the Resort up to twice a year, I only bought three books and a tee shirt?

It’s a well-known fact that all the shops in DLP are filled with the same products, but even more disappointing, the design of  merchandising is really mediocre. When it’s not completely ugly. It’s even more noticeable when you visit Walt Disney World, where you can find so many different product ranges for every kind of guest profile, and not only small children and moms. And dads dressed by moms. Of course, when it comes to merchandising, buying habits of European guests is not so strong and compulsive than it is in the US or at the Tokyo Disney Resort. What I regret here is serious lack of variety, quality and creativity.

 But I’m not complaining for the pleasure of complaining. Here is a short list of suggestions to give fresh ideas to the merchandising department of DLP.

400116184685

1. EAR HATS

I can’t believe those are not on sale: it is the very first thing I bought during my Walt Disney World vacation! This classic is really missing in Disneyland Paris. And now we know that DLP is planning to sell the Glow With The Show version of this hat (with lights synchronized to the show) for Disney Dreams, I’m even more outraged the original one is still not on sale in Marne-la-Vallée. But other classics are also ignored in DLP, like these lovely Mickey Mouse shaped balloons. They should not only be seen as gadgets: once guests use these historical items in the parks, they contribute to the joyful and elegant atmosphere of the Disneyland park.

 

2. CLOTHING THAT ACTUALLY LOOK GOOD

Oh, clothing in DLP… They’re suffering of a serious lack of inspiration. Recently, the only cool thing I’ve seen in a boutique was this collection of Captain Eo t-shirts… that were originally produced for/by the american parks. Coincidence? I don’t think so. For a couple of years in the US, Disney caught this retro fever that is currently taking over the world, by selling a bunch of very neat vintage-looking t-shirts inspired by classic attraction visuals, old newspaper ads, Resort history or they’re just re-editions of merchandising clothing from the past. Genius idea! Disney has recently asked the skilled graphic designer/disneyfan Designerland to create a new vintage-looking range of t shirts to celebrate Epcot’s 30th anniversary. I think it would be a great idea to ask the talented David Goebel, graphic designer and longtime DLP lover, to do the same for Disneyland Paris. I would love to see the old EuroDisney logo back for a collection of t-shirts. Or this terrific sweater from the early 90’s!

 

3. DISNEY PARK BOOKS

I understand that it may be difficult for a company obsessed with the control of its public image to offer a complete library of books telling the back-stories of Disney and its parks. But Disneyland Paris could at least sell the official books published by Disney about parks and Imagineering, plus a selection of non-official books approved by Disney, whose content wont tarnish the reputation of The Walt Disney Company.

 

4. SIGNATURE FOOD

Unfortunately, merchandising isn’t the only downer in DLP shops. I won’t talk about real restoration here but I think the snack stall deserves a little bit of attention. Trying to reproduce the highly lucrative success of the Butterbeer sold in the Wizarding World of Harry Potter at Universal Orlando is not the idea, but I think a unique signature snack offering is lacking in Disneyland Paris. A treat you won’t find anywhere else. The US parks have become masters in this particular field: turkey leg, Citrus Swirl, Mickey shaped waffles and ice cream bars, and more recently LeFou’s brew. Basically it’s themed food integrated to a specific environment, which becomes therefore an attraction you want to experience during your visit. You should be blind to not see that’s really the future of food offering in theme parks. And that there is a lot of money to make IF the product is qualitative and made to truly match the environment – unlike these weird Food Cones sold in Cars land in DCA. Using the curent  installations of the park, I can easily imagine DLP selling signature snacks like Alice’s mushroom piece (some candy or pastry for instance) or a cup of tea based on the famous Unbirthday Party with a unique and crazy taste, right next to Mad Hatter’s Tea cups.

 tumblr_llloqaXG5g1qbel2yo1_500

5. DISNEY MEDIA

In Disneyland Paris you can find crystal shaped figurines of long forgotten Disney characters, dog clothing with Mickey Mouse patterns, or teddy bears that don’t even come from a Disney production. But if your day in the parks made you fall in love again with the Disney classics and you want to buy a DVD of Snow White or the original soundtrack of Pinocchio, you better leave DLP and go to Amazon.com : there is a ridiculously small selection of Disney media in Disneyland Paris. Which is completely silly for a place that is actually the European Mecca for all things Disney. In my opinion, this is precisely the best place to sell the largest selection of Disney movies and music so you can complete your collection. It’s a win-win!

 

Well, that’s just my opinion. If you agree with me, let’s start a merchandising revolution by sharing this post! Also, I’m curious to know what do you think is missing on the stalls of Disneyland Paris. 

___________________________________________________________

Suivez le Parc-O-Rama sur Facebook et Twitter ou via notre fil RSS .

Follow Parc-O-Rama on Facebook and Twitter or our RSS feed .

13 Comments

  1. Autant pour les points 1 à 4 je suis d’accord, autant pour les films je ne suis pas sur que ça vaille vraiment le coup. L’idée étant justement de créer une gamme introuvable ailleurs qui va te pousser à l’achat sur le parc.

  2. Timekeeper

    Hélas, tout ceci pourrait exister et a même du exister.

    Pour les oreilles déjà : je me souviens il y a quelques années (5 ans plus ou moins) avoir vu tout une famille monter Main Street avec ces oreilles. À moins que, typés étrangers, ils ne faisaient le tour du Monde des parcs Disney… je ne pense pas.

    Pour les livres, et surtout les films, il y avait une boutique pour ça : le Storybook Store.
    Mais comme toutes les boutiques à thème, elle a été transformée en boutique classique. On ne sait jamais, si des visiteurs avaient pu redescendre tout Main Street sans voir l’Emporium, peut-être que cette petite boutique sombre dans un coin leur fera envie ?
    Après avoir été bouffée par les produits marketing qu’on trouve partout (les mugs 25 ans et les t-shirts 25 ans qui remplacement les mugs 20 ans et les t-shirts 20 ans), cette boutique sensée permettre à ceux qui cherchent un livre ou un film ou une BO de trouver leur trésor s’est maintenant vue affublée d’un mur entier dédié aux vêtements de Duffy et vend également des boissons chaudes sur un chariot à roulettes à l’intérieur qui empêche de faire le tour de la boutique autour du comptoir central ! (Point de vu commission de sécurité je m’interroge aussi).

    Bref, tout est question de volonté.

  3. Weeq, je vois ce que tu veux dire, je pense néanmoins que c’est un comble de ne pas trouver à DLP un produit (home videos) qui est pour beaucoup au coeur de leur lien avec les activités de Disney : quelle famille n’a pas une petite collection de DVD Disney? Quand tu fais les attractions de Fantasyland, l’environnement immersif suscite l’achat de l’oeuvre originale, mais aucune offre d’achat n’est faite par la suite, ce qui représente un manque à gagner – et DLP je crois ne cracherais pas sur quelques ventes en plus.
    Je pense que produits exclusifs et non-exclusifs peuvent très bien cohabiter à DLP.

    Timekeeper, sur Twitter @dlparisgirl (et d’autres) me soutient avoir maté et re-maté des millions de fois la VHS familiale d’une visite en 92 et aucun visiteur ne portait ce chapeau. Maintenant, il est possible aussi qu’il ne se vendait pas à l’époque et ils l’ont supprimé des étals.
    En fait, je pense que le public a du apprendre ce qu’était un parc Disney et n’était pas en mesure d’acheter du merchandising un peu plus recherché à l’époque. Mais 20 ans ont passé, et on sent le public a certainement mûri à ce sujet.

    • Concernant le chapeau, il existe au moins en délinaisons particulière. Je leur ai acheté cet été, en soldes à 3 €, un affreux modèle dont la tête est rexouvrrte de feutrine imprimée Toy Story et Zig-Zag est imprimé sur les oreilles. Broderie “Disneyland Paris” au dos (sans Resort, donc pas vieux).
      Je t’envois la photo sur Twitter.

  4. Faire le worst 5 du pire du merchandising de DLP ? Trop facile !
    Très bon article donc !

  5. This is one of the big things Disneyland Paris needs to work on. Not just quality but range. When I first went in 1999, it was rare to find the same merchandise in the Emporium that I would find in La Giraffe Curieuse. I remember a time where if I wanted, I could buy a mickey mouse toy dressed as a cowboy, explorer or space man. I don’t remember much from back then, but I remember that quite often you just would need to go in every shop to find everything.
    Think for a moment, imagine if the exclusive merchandise in the tower of terror shop was replicated everywhere. Every shop should sell exclusive merchandise.

    A good way to design t-shirts ‘Would I wear it?’ Sometimes it takes something more than a Disney character.
    Mouse Ears are starting to appear in the Parks (not the WDW ones), but in Constellations, there are some Mickey ear hats. People seem to like them, but don’t buy them. Prices, when selling Mickey ears, can DLP get away with charging some of those expensive prices? Not really.

    Excellent article though, you always seem to get it right where Disneyland Paris needs to improve.

  6. The admired sweatshirt is actually from the grand opening party in 1992. They were given to guests as an admission ticket, and were never sold in the park. The photo shows one of five styles.

    • Wow that’s some interesting information! Giveaway sweatshirt as admission ticket, it’s a genius idea for a grand opening celebration! Thanks for sharing that!

  7. Dejonckheere Jeroen

    I’ve read your suggestions for better merchandising at DLP and you are absolutely right.A lot of the fun I had visiting the american parcs came out of the diversity in shopping.I even remember a shop dedicated to all Disney Villains at the Disney Hollywood studio’s.
    I went completely mad!! The designs where truly cool,the characters where drawn “on modelsheet “and the colours and detail truly respected.
    I’ve been living in Paris for the last 16 years and I was hired to work in the former Disney studio’s in Montreuil.I worked there for more than 11 years as head of the clean up department on classics as Hercules ;Tarzan and Kuzco…so i guess i know when a character is “on model” on a piece of merchandising.
    I used to love the idea of being able to go visit Disneyland whenever i felt like it.But the appeal of the Paris’parc has considerably lessened over time.
    I still love the place,but i see so much stuff that is not up to standards;it’s truly heartbreaking.So I often walk around feeling depressed when I see another bad decorative painting of characters that look they’ve been run over by a truck,or another attempt to cash in on visitors with cheaply made and badly designed souvenirs.
    The amount of pure crap sold in the stores is staggering.
    I hate it when visitors are simply taken for cash-cows and dumb-wits with little or no taste.
    There’s is hardly one piece of merchandising that is done in style;the designs,colours and compositions are tacky and can only appeal to little kids who have no clue.
    I miss the cool t’shirts and sweaters,well designed mugs,fun prints,neat badges and keychains,the “making of ” books and DVD’s,..anything that celebrates the history and classic appeal of Disney-movies and parcs.
    All that is easily found in the american parcs,the quality is superior and the designs are so cool you won’t look like a complete fool drinking out of your retro mickey mug at work.(Try that with a pink glittering mug with an eighties airbrushed design of a mickey wearing one of his dreadful Paris’parade outfits…)
    There’s is such potential and so much work to be done at the Paris parcs,hopefully they will revamp the merchandising as well and give us more diversity as well.
    Thank you so much for your blog.let’s hope the right people will read this and use it not as a harsh critique but as a guideline for improving a parc we are all so in love with.

  8. I know this is an old post and they have improved somewhat, but YES! I AGREE! (You know the only amazing backpack they once had, but was discontinued? Found a new one in Hong Kong Disneyland.) They are missing so many opportunities!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *