Transformers The Ride looks ugly (and other thoughts on franchise frenzy)

transformers-the-ride-3d-universal-studios-hollywood.png

IN ENGLISH BELOW.

Universal Studios Hollywood s’apprête à ouvrir le furieux Transformers The Ride 3D basé sur la technologie développée en 2004 pour The Amazing Adventures of Spiderman (Universal Islands of Adventure). Avec 8 années d’avancées techniques, le nouveau joujou de Michael Bay risque bien de chaparder à Spiderman son titre de Meilleure Attraction De l’Univers Du Monde Entier.

Paradoxalement, vue de l’extérieur, la nouvelle meilleure attraction du monde a plutôt des airs de pire attraction du monde. Je ne suis pas fan de la franchise Transformers (et c’est un euphémisme) mais quelques décors en dur et en relief auraient franchement été les bienvenus à la place de ces pancartes cheap qui fleurent bon le financier avare. Ah mais j’oubliais : nous sommes dans un parc dépeignant des studios de cinéma, ce qui vient toujours à point pour justifier une thématisation dégueu – quand elle n’est pas simplement absente. Quand je vous disais que ce concept de studios de cinéma était une fausse bonne idée…

En tout cas, l’heure du clash a sonné en Californie où Disney et Universal vont dégainer au même moment des attractions de très grande qualité sur de très mauvaises franchises. Cars Land, avec en plat principal Radiator Springs Racers, comme Transformers The Ride 3D présentent sans aucun doute possible bien plus d’intérêt que leurs soupes cinématographiques respectives.

On sent clairement qu’en arrière-boutique, les costard-cravatte des parcs Disney et Universal sont sur le qui-vive pour acquérir les droits de la prochaine licence blockbuster. Le succès (et les recettes) colossales du Wizarding World of Harry Potter à Universal Orlando ont donné un sérieux coup de pied au cul d’accélérateur aux deux opérateurs rivaux. Pour le meilleur et pour le pire. En effet si l’exécution créative de Harry Potter and the Forbidden Journey, Transformers The Ride 3D et Cars Land semble sans faille (même si on attend toujours de Disney de vraies avancées technologiques inédites depuis… The Twilight Zone – Tower of Terror en 1994?), le choix des licences, si juteuses soient-elles, ne se porte pas forcément (rarement en fait) sur les plus qualitatives : Cars, Transformers, Avatar… C’est presque étonnant que personne ne se soit encore rué sur la saga Twilight. Il lui manque peut-être un peu d’eye candy. Car pour faire une attraction spectaculaire, ni le minois de Robert Pattinson, ni les abdos d’acier de Taylor Lautner ne font le poids. Mais jusqu’à quand?

Universal Studios Hollywood is about to open the furious Transformers The Ride 3D, based on the technology initially created for The Amazing Adventures of Spiderman (Universal Islands of Adventure). With 8 years of technological progress, Michael Bay’s newest toy may easily steal Spiderman’s crown for the Entire Universe Best Attraction.

It’s a paradox but from the outside, the new world’s best attraction looks more like the world’s worst attraction. I’m not a fan of the Transformers movies (and this is an understatement) but a few real props would have been more than welcome on the ride’s marquee sign, instead of these cheap looking cardboards cutouts. Oh but I forgot: it takes place in a movie studios style theme park. Which always justify the typical terrible theming – if there is theming. I told you earlier that kind of park is not such a good idea for this reason, among others…

Anyways, the clash time has come in California, where Disney and Universal will simultaneously unleash top quality attraction based on poor quality movie franchises. Cars Land, with Radiator Springs Racers as main course, as well as Transformers The Ride 3D both undoubtedly offer much more interest than their own terrible movies.

You can really feel that Disney and Universal suits are on their toes to be the first to buy the rights of the next big movie franchise for a park exploitation. The huge success and revenues of  Wizarding World of Harry Potter at Universal Orlando was a serious boost to both of the rival park operators. For better or for worse: if the creative execution of Harry Potter and the Forbidden Journey, Transformers The Ride 3D and Cars Land seem flawless (even if we’re still waiting for a real and never-seen-before technological advance from Disney since… The Twilight Zone – Tower of terror in 1994 ?), the license choice, as lucrative as they can be, rarely falls on the most qualitative ones : Cars, Transformers, Avatar… It’s almost surprising that none of them rushed on the Twilight saga yet. I guess it’s lacking of eye candy. Or maybe because neither Robert Pattinson’s pretty face or Tailor Lautner’s sixpack is enough to make a spectacular attraction. Until when?

Photos : , Disney .

_______________________________________________________________________

Suivez le Parc-O-Rama sur Facebook , Twitter  et Google + ou via notre fil RSS .

Follow Parc-O-Rama on Facebook , Twitter and Google + or our RSS feed .

3 Comments

  1. Timekeeper

    (In English bellow)

    Je ne suis pas d’accord.
    Car Universal n’est pas “un parc dépeignant des studios de cinéma” : c’est des studios de cinéma, accueillant des attractions. Vouloir plonger les visiteurs dans une ambiance au plus près de ce que vive les travailleurs du 7ème art de l’autre coté du mur (mince, moi qui voulait traduire mon msg en Anglais…).

    Quand à la dernière invention géniale de Disney, ne serait-ce pas plutôt Space Mountain un an plus tard ? Ils ont développé le coaster avec audio embarqué et synchronisé, le lancement incliné et la scénarisation (précise !) du parcours.

    ENGLISH:

    Not my opinion. Universal Hollywood is not “a movie studios style theme park” : it’s a theme park style movie studio !
    You don’t enter a fake studio like WDS on Paris, but you enter a real studio with dedicated part to public and rides, to guests and fun. Universal promise a plunge inside the existing real studios : the thema NEED to be like that.

    And about the last Geat Disney Technologicaly-revolutionary ride : I think we can’t forget the parisian’s Space Mountain. Juste a roller coaster okay, but a speedy Dark Ride to ! New on-ride synchronized audio, new launch system, new on-ride detailed storytelling !
    ToT is the last Disney’s technologic great invention, but Space Mountain – de la Terre à la Lune is the last Disney’s storrytelling great revolution.

  2. Attention, Universal Studios Hollywood est bien un parc d’attraction situé à côté de vrais studios de cinéma, nuance.
    Et je pense que si la facilité (financiere mais pas seulement) de thématisation extérieure de faux studios de cinéma colle au thème, leur aspect austère n’est pas exactement ce que j’ai envie de voir quand je fais une sortie parc (cf. cas Hangarland).
    Ce n’est pas un hasard je crois si ces même parcs de studios finissent par construire des lacs et espaces verts, bien qu’ils n’aient strictement rien à faire dans dans de vrais studios (en dehors des plateaux de tournage en extérieur).

  3. Timekeeper

    Ca reste un parc intimement lié au studio à coté. Et pour le lac… on met des plantes vertes dans les bureaux aussi, pourtant la théma n’y est pas bien importante.

    Je comprend ce que tu dis, mais je trouve que ce n’est absolument pas comparable aux WDS, que là c’est justifié.
    Mais j’ai un problème : je n’arrive pas à mettre des mots sur pourquoi les WDS n’ont pas le droit de faire croire à des studios. Pourquoi ça ne larche pas. Est-ce juste un lanque de moyens, où bien c’est bel et bien le fait de fait de singer des studios sans véritable studios à coté qui ne fonctionnera JAMAIS, une temle théma, naturellement peu agréable, ne pouvant être acceptée par la conscience humaine que si justifiée par l’existance mitoyenne et historique de véritables et légendaires studios ?

    Ah ben tient, j’ai trouvé les mots :-)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *