Review: Disney’s Animal Kingdom

CLICK HERE TO ENGLISH TEXT.

Vous aimez la vie sauvage et nature avec un grand N? Ca tombe bien parce que je vous emmène aujourd’hui dans la jungle d’acier, de béton armé et de fibre de verre qu’a créé Disney afin de rendre hommage à Dame Nature. Grimpez dans votre Jeep, nous partons en safari Contrôle Qualité au Disney’s Animal Kingdom à Walt Disney World !

Demandez à un panel de fanboys locaux quel est leur parc préféré à WDW et vous réaliserez très vite qu’Animal Kingdom arrive à l’unanimité en fin de peloton. Ce qui m’a toujours paru bien étonnant – pour ne pas dire snob – au vu de sa thématisation éblouissante rarement égalée et de quelques attractions blockbuster. Mais alors, quel est donc le problème de DAK ?

D’entrée de jeu, le parc renouvelle le genre de la traditionnelle Main Street (et ses déclinaisons selon le thème du parc) avec ici l’Oasis, dont le concept s’apparente à un petit zoo – mais attention, un très joli zoo. L’immersion dans le thème est immédiate et plaisante. En outre, je trouve assez judicieux de d’entrer dans le thème par l’essence même du concept du parc: de vrais animaux dans de la vraie, belle végétation. Tous les coins du parc ne peuvent pas en dire autant (coucou Dinorama!).

S’il on ne trouve aucun magasin ou resto dans l’Oasis, c’est parce qu’il sont tous rangés dans la zone adjacente, pensez-vous ! Comme son nom l’indique, Discovery Island est une île, un détail qui passe en fait complètement inaperçu à moins de passer la journée le nez sur le plan du parc. Nous n’avons pas compris quelle était l’inspiration insufflée à cette zone. ‘Exotique’ est le mot qui convient probablement le mieux tant il veut tout et rien dire à la fois. Globalement, j’ai trouvé Discovery Island peu inspiré, voire cheap dans certains coins comme Pizzafari, qui m’ont rappelé les vilaines cantines des budget resorts de WDW genre Pop Century. Je ne doute pas que beaucoup apprécieront leur aspect coloré et acidulé ; moi je trouve ça pauvre.

walt disney world disney's animal kingdom tree of life

Au centre de Discovery Island trône le colossal Tree of Life dont l’écorce est gravée de centaines d’animaux sauvages. Magnifique ! Mais malins comme nous sommes, sur le moment nous avons complètement oublié d’en faire le tour dans les sentiers du Discovery Island Trail. Sous cet arbre gigantesque se cache It’s Though To Be A Bug, un cinéma 4D inspiré de 1001 Pattes de Pixar. Pas mal fichu, pas fou non plus. Ma critique envers tous les cinémas 4D est ici pleinement applicable. Plus que le film en lui-même, on appréciera surtout l’attraction pour la qualité des décors.

walt disney's animal kingdom kilimanjaro safaris

A défaut d’attraction dans ce land, faisons impasse sur Camp Minnie Mickey et ses meet’n’greets et filons directement dans la zone Afrique où l’on découvre que des bâtiments en décrépitude et des habitations délabrées ou moisies c’est en fait très joli une fois que l’on enlève la pauvreté qui va avec dans la vraie vie. Kilimanjaro Safaris, l’une des attractions vedette du parc tient toutes ses promesses : le parcours est long, la savane reconstituée est magnifique et effectivement, on ne distingue aucun enclos. Mis à part quelques fausses plantes électrifiées (et encore il faut avoir l’œil), il faut reconnaître que l’illusion est parfaite.

Pangani Forest Exploration Trail et son homologue du land asiatique Maharajah Jungle Trek sont deux mini zoos. L’un sur les animaux africains, l’autre sur la faune asiatique. Le parcours se fait à pied à travers des décors réalistes à tomber par terre. Ce que j’ai particulièrement apprécié c’est que tout au long des parcours, de sympathiques Cast Members avisés viennent à vous pour vous donner quelques informations sur l’animal que vous regardez. Comme dans l’Oasis d’ailleurs. Ca fait plaisir et ils ne vous tiennent pas la jambe si vous préférez avancer.

walt disney world disney's animal kingdom kali river rapids

Restons en Asie – probablement la plus belle zone du parc, peut-être même de tout Walt Disney World – et embarquons sur Kali River Rapids, une rivière à bouées à la thématisation époustouflante (cette file d’attente !!). Les décors sont impeccables, les effets peuvent vous tremper jusqu’aux os si vous êtes bien/mal placé, mais bon sang, qu’est-ce que c’est court ! J’avoue que cet aspect est assez frustrant, on n’attend pas seulement de la qualité de WDW mais aussi de la quantité.

Disney animal kingdom expedition everest

Mais voici l’apaisant mastodonte Expedition Everest. On peut dire sans prendre de risque que la scénographie de la zone d’accès à l’attraction est l’une des plus belles réussites visuelles au monde dans un parc d’attractions. Comme dans les zones Afrique et Asie, j’ai rarement vu une telle abondance de recherche et de soin apporté au détail dans un parc. Sans jeu de mot foireux, la thématisation d’Expedition Everest atteint vraiment des sommets. Simplement ahurissant, il y a de quoi rester bouche bée devant pendant quelques minutes. Ici aussi, la file d’attente est un véritable bijou dans lequel j’aurais volontiers passé un peu plus de temps. ‘Malheureusement’ la file était vide à chacun de nos passages. Une fois embarqué, l’attraction tient ses promesses au niveau de la thématisation. Sur le plan des sensations par contre, j’en suis ressorti quelque peu déçu. Même Big Thunder Mountain est plus nerveux. Le coup des trains qui vont en arrière est un peu gadget. Peut-être que l’effet n’est vraiment bluffant que lorsqu’on ne s’y attend pas ? Comme Kali River Rapids, la durée du tour est étonnamment courte, dommage. Quant au yeti, immobile et éclairé au stroboscope depuis des années, il m’a semblé tellement éloigné du train qu’il passe quasiment inaperçu, ce qui est particulièrement frustrant car Disney le vend comme le joyau de l’attraction à ne pas louper. #fail

walt disney world disney's animal kingdom

Enfin arrive Dinausaur, une des attractions les plus excitantes que j’ai essayé dans ma vie. Il est peut-être utile de préciser que je n’ai jamais fait Indiana Jones Adventure à Disneyland, dont tout le monde s’accorde à dire qu’il est encore meilleur que Dinausaur. Effectivement, l’histoire est un peu con. Certes, les décors et animatroniques sont légèrement redondants. Mais qu’est-ce que c’est efficace ! Le système de véhicules remuants montés sur vérins, la montée en puissance en crescendo, la pluie de météorites qui s’abat sur vous de plus en plus fort, le tout dans l’obscurité quasi totale et sous un boucan tonitruant… Oui, j’ai flippé ma race sur Dinosaur, et c’est exactement ce que j’en attendais ! Excessivement intense mais dans le bon sens du terme. Personnellement, j’aurais aimé voir plus de dinosaures un peu plus connus comme un T-rex. D’après Wiki il devait y en avoir un, mais il a été remplacé par le Carnotaurus, découvert par des paléontologues durant la conception du ride. Du coup, j’ai cru que Disney avait eu la bête idée d’inventer des dinos fictifs pour l’attraction. Par ailleurs la file d’attente et la station d’embarquement sont joliment designées. Par contre je ne peux m’empêcher de voir d’étranges similitudes entre le bâtiment de Dinosaur et celui de Jurassic Park. Et je ne parle même pas des Jeeps qui partent à la rencontre de dinosaures affamés en liberté. Ce qui n’empêche pas Dinosaur de compléter mon Top 3 des meilleures attractions d’Orlando avec The Amazing Adventures of Spider-Man et Harry Potter and the Forbidden Journey à Universal’s Islands of Adventure. Rien que ça oui.

J’en arrive à ce qui est selon moi LE défaut du parc, à côté duquel la très vilaine zone Dinorama passerait presque pour sympathique: le green washing. Vous savez, c’est cette fausse tendance écolo sur laquelle surfent toutes les grands groupes industriels depuis quelques années. Que l’on se comprenne bien, je n’ai rien contre la diffusion de messages écolo, que du contraire. Ce qui me dérange, c’est le côté « faites ce que je dis, pas ce que je fais ». Parce que quand le guide de Kilimanjaro Safaris vous rabâche les oreilles pour que vous coupiez l’eau du robinet quand vous vous brossez les dents, ou que l’on vous propose avec insistance d’acheter un badge dont l’argent sera reversé à un fonds de protection de la nature, il faut savoir qu’à Walt Disney World, le moindre bâtiment est climatisé (à outrance) et ce, toutes portes grandes ouvertes à certains endroits. Autre exemples : dans l’enclos des lions de Kilimanjaro Safaris, un faux rocher est climatisé de l’intérieur afin que les animaux restent bien dessus afin d’être à la vue des visiteurs. Mais la palme de l’inconscience écologique revient à la la file d’attente de Splash Mountain qui à beau être partiellement à ciel ouvert, est climatisée. Ce qui revient en somme à climatiser l’air extérieur. Je n’ose même pas imaginer le désastre écologique. Alors bon, le prêchi-prêcha écolo servi par un pollueur notoire, ça me dérange. Beaucoup.

walt disney world disney's animal kingdom lion kilimanjaro safaris rock

Il n’en reste pas moins que Disney’s Animal Kingdom dispose d’une base très solide : quelques grandes attractions et surtout une scénographie à couper le souffle – à quelques exceptions près (coucou Dinorama). Curieusement, en dépit de ses atouts, DAK est le parc dans lequel nous avons passé le moins de temps. Pour peu que le parc soit modérément fréquenté, c’est plié en une demi journée. Certes nous avons passé notre tour sur l’une ou l’autre attraction mineure (coucou Dinorama) et délibérément ignoré les spectacles, mais il manque clairement quelques attractions pour en faire un parc complet digne de ce nom. Les dirigeants de Disney le savent bien et comptent y remédier construisant pour 500 millions $ un land basé sur Avatar d’ici 2016-18. Pas sûr que cette franchise qui transpire le fric, Hollywood et le fric se marie bien avec cette respectueuse ode à la nature qu’est Disney’s Animal Kingdom. Espérons que Disney réalise à temps l’énormité de la boulette qu’ils s’apprêtent à commettre…

Tiens et vous, vous en pensez quoi du cas Animal Kingdom ? Je suis très curieux de connaître votre avis là dessus!

Lisez aussi:

Contrôle Qualité : Magic Kingdom at Walt Disney World

Contrôle Qualité : Epcot at Walt Disney World

Contrôle Qualité: Disney’s Hollywood studios

Photos: Lien vers source sous chaque photo.


* * *

Do you like wildlife and nature? Great, because today we’re visiting the fiberglass, concrete and steel jungle Disney created as a grand tribute to Mother Earth. So step into your Jeep, we’re going to a Quality Control safari to Disney’s Animal Kingdom at Walt Disney World!

If you ask local fanboys what’s their favorite WDW theme park, you’ll quickly realize how DAK is almost unanimously underappreciated. Which I always found quite surprising – and kind of snob – because of the dazzling theming level you won’t see anywhere else and several blockbuster rides. So what’s wrong with DAK?

As you enter the park, they completely change the classic Main Street concept (and its variations according to every park theme) with the Oasis. Basically it’s a small zoo – but a really nice zoo. Which makes a nice and easy immersion to the wildlife theme. I think it’s pretty clever to enter the park with the true essence of its theme: real animals and real, beautiful vegetation. Not the whole park has this to offer (hi Dinorama!).

If you won’t find any shop or restaurant in the Oasis, it’s just because they’re all located on the adjacent area: Discovery Island. What were you thinking? As you may have guessed, Discovery Island takes place on an actual island. But it’s barely noticeable unless you spend your day looking at the park map. To be honest, none of us really got what was the inspiration for this area. ‘Exotic’ probably is what qualifies it best because it means everything and nothing at the same time. Anyway, I found Discovery Island somewhat uninspired, even cheap in some places like Pizzafari, that reminded me these awful WDW budget resort food courts. It makes no doubt to me that lots of people will like their colorful look; I just think it’s poorly designed.

At the center of Discovery Island is the whopping Tree of Life whose bark is engraved of hundreds of wild animals. Wonderful! But unfortunately we completely forgot to take a walk in the Discovery Island Trail to have a closer look at it. We dumbasses. It’s Though To Be A Bug, a 4D movie based on Pixar’s A Bug’s Life is hidden under this gigantic tree. It’s not bad but not great either. My concern about every 4D movie remains the same and therefore applies to this one. I think I enjoyed the amazing queue decors more than the film.

walt disney world disney's animal kingdom africa area

Since there is no attraction in Camp Minnie Mickey, let’s skip this obsolete area and its meet’n’greets. Instead, let’s head to the Africa area where you discover that crumbling buildings and houses covered with mold can be very pretty once you remove the poverty that goes along with it in real life. Kilimanjaro Safaris, one of the most praised attractions of the park really deliver: the ride is long enough, the recreated savannah looks stunning and as everybody says, you can’t notice any fence. Well, maybe a few electrified fake plants but you really have to look closer. I have to admit that the illusion is perfect.

walt disney world disney's animal kingdom tiger marajah jugle trek asia area

Pangani Forest Exploration and its Asian sideling Maharajah Jungle Trek are two mini zoos. One on African wildlife and the other on animals from Asia. Both of them are walkthrough across astonishing hyper realistic theming. I especially liked the fact that friendly and well advised cast members come to you to give you information about the animal you’re watching. They do the same in the Oasis by the way. It’s very nice and they let you go with no awkward moment if you prefer to continue the tour. Thumbs up for these guys.

Let’s stay in Asia – probably the most beautiful location of the park and perhaps in the entire Walt Disney World resort – and let’s embark on Kali River Rapids. The theming is just mind blowing here (this queue area!!). Decors are flawless and water effects can truly soak you to the bone if you’re on the right/wrong seat. But damn it, it’s so freaking short! I have to say that this was a frustrating point; I not only expect quality from WDW but quantity as well.

disney's animal kingdom expedition everest walt disney world roller coaster mountain

But here comes the peaceful juggernaut Expedition Everest. It’s a euphemism to say that the scenery of the area leading to the attraction provides one of the most breathtaking views ever created for a theme park. I’ve never seen such an abundance of detail and research in any park that in the Asia and Africa lands of DKA. And Expedition Everest even tops those. It’s simply stunning. The queue line is a true gem I would have spend a little more time to stare at, but ‘unfortunately’ the line was completely empty every time we got there. But what about the ride itself? Theming is also wonderful during the ride. But it somewhat failed to provide real thrills. Even Big Thunder Mountain is wilder. I found this backward section is pretty gimmicky but I guess it’s a blast when you don’t know about it before riding EE. Unfortunately just like Kali River Rapids, the ride sooo short! And this yeti, immobile and lit with flashing lights for years. It seemed so far away from the train that I almost missed it. Which was very frustrating since Disney advertises it as the dramatic climax of the ride. #fail

Finally, here comes Dinosaur, one of the most exciting attractions I ever rode in my life. But I should mention that I never had the chance to ride Indiana Jones Adventure in Disneyland, whose everybody agrees to say it’s even better than Dinosaur. Indeed, the storyline is a little bit stupid. Indeed, decors and audio animatronics are pretty much redundant. But man it works so well! The dynamic vehicle ride system, the crescendo progression, and the meteor shower that becomes stronger and stronger, all in the dark and under a thundering noise… Yes I did piss my pants and that’s exactly what I wanted! It’s intense but in a very good way. I would have liked to see more commonly known dinosaurs like the T-rex. Wiki says that a T-rex was planned but paleontologists found a new species during the conception of the ride: the Carnosaurus and WDI decided to use it instead of the famous T-rex. So I thought that Disney made up fictional dinos just for the attraction. Which would have been weird, but in the end it is still weird because not everybody dig the ride on Wiki. The queue and station are well done as well, but I see some very odd similarities between Dinosaur and Jurassic Park. Like the look of the building. Or the simple fact that Jeeps go meeting starving dinosaurs in the wild… But this won’t prevent me to complete the top 3 of my favorite rides in Orlando with Dinosaur, along with Universal’s The Amazing Adventures of Spider-Man and Harry Potter and the Forbidden Journey (of course we can debate about that if you want).

walt disney world disney's animal kingdom dinosaur

Now I’d like to talk about something that really pissed me off in DKA. A failure so ugly it makes Dinorama look nice: green washing. You know, it’s that current trend of industries and corporations using storytelling and advertising to make you believe they care about environment issues while they’re in fact ruining it. Don’t get me wrong; I think it’s great to spread eco friendly messages. What really bothers me is they just don’t do what they tell us to do. For instance your driver on Kilimanjaro Safaris won’t stop telling you to turn off the water tap while you brush your teeth and stuff like that. Or that cashier strongly suggests you to buy some pin whose money will be given to a wildlife funds. But in the meantime any single building in Walt Disney World is (excessively) air-conditioned, with all doors opened in some places. Another example: in Kilimanjaro Safaris, the lion’s rock is cooled so they stay right in the view of guests. But the award for worst eco-consciousness goes to Splash Mountain and its half covered queue line that is air-conditioned. Which basically comes down to air-conditioning the outside air. I barely dare to imagine the ecological damages. If I’m all for eco-friendly messages, I hate these messages being told to me by an institution that do the exact opposite of an eco-friendly behavior.

That being said, Disney’s Animal Kingdom has a very strong base for a theme park: a couple of great attractions and a breathtaking scenery – with a few exceptions (hi Dinorama!). Surprisingly, despite its strengths, DAK is the park where we spent the shorter amount of time. If the park is moderately busy, you can actually visit the park in a few hours. Okay, we skipped several minor rides (hi Dinorama!) and deliberately ignored every show, but a few more attractions are clearly really missing to make DAK a complete theme park that meets Disney standards. Disney execs are aware of that and will build a 500million$ Avatar themed land for 2016-18. Not sure this franchise that smells money, Hollywood and money will fit very well with the respectful ode to nature that is Disney’s Animal Kingdom. Hopefully Disney will realize just in time how huge is the mistake they’re about to make here…

And that’s it! What do you think about the Animal Kingdom case? I’m very curiois to know your opinion about it!

Read also:

Contrôle Qualité : Magic Kingdom at Walt Disney World.

Contrôle Qualité : Epcot at Walt Disney World.

Contrôle Qualité: Disney’s Hollywood studios

Photos: link to source under every picture.

___________________________________________________________

Suivez le Parc-O-Rama sur Facebook et Twitter ou via notre fil RSS .

Follow Parc-O-Rama on Facebook and Twitter or via our RSS feed .

4 Comments

  1. C’est drôle que tu dises que ce parc arrive en fin de peloton chez les fans. Ceux que je fréquente le placent plutôt en premier.

    Dommage que tu aies zappé les shows. Celui de Némo et du roi lion sont quasi les 2 seuls que je referais de tout WDW lors d’une deuxième visite.

    Je ne connaissais pas l’info du rocher climatisé pour que le lion reste à sa place. L’hypocrisie du côté écolo, et la théma de pauvre en Afrique, j’ai envie de dire: bienvenue dans un parc Disney. Ca nous vend du rêve et de l’illusion. Question éthique et intègrité, il faut se rendre à l’évidence que Disney cherche surtout à gagner de l’argent et que le visiteur est surtout là pour se divertir. Mais parfois le faux cesse de faire illusion.
    Ce qu’il y a aussi, c’est que AK, comme DCA à ses débuts, ont voulu nous vendre une théma trop réaliste. Il y a débat sur le bienfondé, mais je préfère une Afrique crédiblement pauvre que les caricatures de sauvages d’Adventureland ou qu’un point de vue utopique.

    Sinon c’est vrai que ça manque d’attractions et que celles construites sont perfectibles. Le parc a aussi souffert de coupes budgétaires, il est de la même cuvée que les WDS et DCA, même si c’est celui qui s’en sort le mieux avec Disney Sea. Je ne condamne pas spécialement Avatar, j’attends de voir comment ça sera traité.

  2. En fait les fans locaux ne vont jamais dans ce parc car ils en ont vite fait le tour. Pour beaucoup d’étrangers, c’est leur préféré de tout WDW. Mais mine de rien, on peut aimer ce parc, le trouver sublime, et ne pas y passer beaucoup de temps (mon cas) : le manque d’attractions, le thème “redondant”, les horaires raccourcis, la chaleur étouffante (manque d’espaces climatisés, eh oui malgré tout je pense qu’à part Dinosaur et le Theater in the Wild ou les restaurants, on est perpétuellement en extérieur) ou le manque de restaurants service à table pour se poser un peu sont autant d’explications.

    Je suis assez d’accord avec cette critique, à deux nuances près : Je ne mettrais pour ma part pas Dinosaur dans le top 3 d’Orlando, loin s’en faut ;) Cependant j’aime beaucoup, mais ça ne vaut clairement pas Indiana Jones, de plus il y a eu trop de coupe budgétaires dans la conception (cf les décors inexistants dans 60% du ride, comblés par de l’obscurité, ou alors de nombreux dinosaures statiques éclairés par de la lumière type fête foraine) ou de maintenance (beaucoup d’effets HS) pour que j’en sorte ébloui. Les dinos en plastique, je sais pas, je n’arrive pas à y croire comme c’est le cas pour Indy. Et pour la réponse de Dédé, je ne trouve personnellement pas les shows exceptionnels : le Roi Lion est certes entraînant et familial, et Nemo très créatif (mais trop long et les chansons pas top) mais te connaissant Parco, je pense que tu n’as rien loupé ;)

    Bref, un parc qui bénéficiera clairement de son extension, perso Avatar me branche bien, après tout Hollywood s’immisce déjà dans AK, à travers Dinosaur, It’s tough to be a bug, Festival of the Lion King et bien sûr tous les personnages Disney… imaginez juste un Pandora doté d’un énorme budget supervisé par Joe Rhode… on ne peut que rêver!

  3. C’est vrai que de tous les shows de WDW, je serais bien allé voir Nemo. Mais bon, c’est très personnel, je ne suis pas friand de shows de parcs, même chez Disney. Et il y a tellement de choses à faire et à voir lors d’une première visite à WDW qu’il faut faire des choix. Une autre fois peut-être.

    A propos de la zone Afrique, effectivement c’est toujours mieux que les sordides représentations africaines archaïques à la Phandasialand avec pagne et os dans le nez (j’exagère à peine).

    Nous avons visité WDW en septembre et nous n’avons pas spécialement souffert de la chaleur écrasante, mais c’est un aspect que j’ai souvent lu au sujet de DAK.

    Concernant Dinosaur, tout ce que tu dis est vrai : le vide comblé par l’obscurité, les dinos statiques et pas très bien mis en valeur… Ce sont des choses que je n’avais même pas réalisé sur le moment, tellement j’étais surexcité en sortant de l’attraction. Et encore, je n’ai pas parlé du fait que le fameux dinosaure qui en avale un autre était HS pendant tout le séjour… Je crois que mon enthousiasme est simplement à mettre sur le compte du ride system que j’ai découvert sur Dinosaur et non Indiana Jones Adventure.

    Sinon GM, il y a quoi dans ton Top 3 ? Etablir un top 5 est assez évident. J’y aurais glissé Splash Mountain et Haunted Mansion – je connais trop la ToT de Paris pour l’assimiler complètement à Orlando, un comble. Etablir un top 3 est moins évident et je pense que j’ai privilégié les technologies les plus bluffantes, effectivement au détriment d’une putain de thématisation dans le cas de Dinosaur. Je devrais avoir honte :D

    • Un Top 3 c’est assez difficile :p entre les attractions chères à mon coeur (mais pas spécialement appréciées des visiteurs ou fans) et celles que j’estime être vraiment démentielles, il y en a trop! Mais déjà je suis 100% d’accord avec toi sur The Amazing Adventures of Spider-Man. Harry Potter pourrait également en faire partie tellement c’est hallucinant, même si ce n’est pas ma préférée. Après y a des ride que j’adore, comme Soarin, et qui n’ont pourtant aujourd’hui plus rien d’exceptionnel (il existe d’ailleurs des copies que je déteste).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *