Review: Place de Rémy at Disneyland Paris

Photo: Kris Van de SandePhoto: Kris Van de Sande

JUMP TO ENGLISH TEXT : CLICK HERE !

Après un compte rendu exhaustif de la nouvelle attraction Ratatouille – L’aventure Totalement Controversée de Rémy, voici la seconde partie de ce copieux Contrôle Qualité. Aujourd’hui nous nous penchons sur la Place de Rémy, le restaurant Bistrot de Remy ainsi que leur impact sur les Walt Disney Studios. Chaud devant !

Dès l’ouverture du parc en 2002, les Walt Disney Studios se sont distingués par une collection de ratés : un parc trop petit, mal agencé, bien trop peu d’attractions, un environnement thématiquement pauvre et peu accueillant. Pour en savoir plus sur ce qui a mené à un tel fiasco, je vous recommande cet article : « Les Walt Disney Studios fêtent 10 ans de problèmes ».

Depuis lors, plusieurs attractions et zones thématiques de qualité variable ont étoffé l’offre du parc : Crush’s Coaster et Cars Quatre Roues Rallye en 2007 ; The Twilight Zone – Tower of Terror et Stitch Live en 2008 ; et Toy Story Playland en 2010. En 2014, la Place de Rémy ouvre ses portes dans le prolongement de Toon Studio.

Ratatouille the adventure place de remy land totalement toquée de remy by night disneyland paris walt disney studios review

Photo: Kris Van de Sande

Dès le premier abord, le changement d’ambiance comparé au reste du parc est radical : la nouvelle zone est riche en détails ce qui lui confère une vraie impression de réalisme. Le Paris de la Place de Rémy n’est pas une réplique fidèle de la Ville Lumière, ni même au Paris que l’on voit dans le film des studios Disney-Pixar. C’est ici le Paris de Rémy, c’est à dire un mix entre le Paris du film (on y trouve entre autres le Vespa de Colette, le vélo de Linguini, l’enseigne de Gusteau’s…) et le Paris imaginaire de Rémy, incarné par de nombreuses représentations du Petit Chef dans les détails architecturaux. Les visiteurs étrangers découvriront un Paris ‘carte postale’ idéalisé, tandis que les parisiens ne devraient pas avoir trop de mal à être sous le charme tant la zone fourmille de jolis et amusants détails tirés du film. Cela dit, je pense que le principe de recréer Paris à 30km de Paris est une idée qui peut sembler évidente au premier abord du point de vue d’un non-parisien (“Paris est le meilleur endroit pour construire une attraction Ratatouille, n’est-ce pas?!”) mais le manque d’exotisme sera probablement décevant pour certains locaux. Pour le reste, l’approche est gentiment premier degré – « Rue Auguste Gusteau » « Place de Rémy » « Bistrot Chez Remy », des rats dissimulés partout dans l’urbanisme – mais réalisée avec beaucoup de soin.

Outre la magnifique direction artistique de l’ensemble de la nouvelle zone, la Place de Rémy répond à des manquements qui datent des débuts du parc et qu’aucun investissement n’a vraiment résolu jusqu’ici. De la verdure partout, des bancs et places assises à ne plus savoir qu’en faire et une grande fontaine donnent beaucoup de vie et font de ce mini land l’endroit le plus cosy du parc, de loin. De très très loin. L’ambiance musicale, composée de réorchestrations de la superbe bande originale de Michael Giacchino joue un rôle important dans l’atmosphère paisible et romantique de la zone (d’ailleurs si quelqu’un peut me fournir le loop, contactez-moi ;-) et l’éclairage nocturne est également maitrisé à la perfection.

Une boutique « Chez Marianne – Souvenirs de Paris », validée/financée tardivement ouvrira ses portes dans le courant de l’automne 2014 et complètera l’offre du mini land. En effet, avec un investissement évalué entre 150 et 200 millions d’euro, le monde de Ratatouille a tout intérêt à être rentable. Espérons que les produits dérivés inspirés de l’attraction se diversifient et surtout, tendent vers plus de créativité et de qualité car ce qui est proposé actuellement ne m’a pas donné envie de dépenser quelques billets qui n’attendaient pourtant que cela…

Ratatouille bistrot chez remy restaurant disneyland paris walt disney studios review

Photo: Kris Van de Sande

Autre style mais qualité d’immersion équivalente dans le Bistrot Chez Remy. Un restaurant service à table à menu unique. Il s’agit d’une réplique de celui que l’on voit à la fin du film et tous les décors y sont surdimensionnés puisque nous sommes, comme dans l’attraction, toujours réduits à la taille d’un rat. Le fond de la salle est une grande baie vitrée qui donne sur le débarquement de l’attraction, ce qui ne manquera pas de donner faim aux visiteurs qui sortent de L’Aventure Totalement Toquée de Rémy. D’un côté de la vitre comme de l’autre, la vue est intéressante. Dans le Bistrot, chaque chaise, table, desserte, lampe ou autre élément de décor est dans le thème. Le souci du détail y est minutieux car même le moindre pied de table est thématisé. Aucune sortie de thème. Comme sur l’attraction, il faut saluer l’effort car les environnements surdimensionnés sont légion dans les parcs et rares sont ceux qui réussissent à rendre ces gros décors aussi soignés et charmants. Comprenons-nous : ce restaurant n’est en rien comparable aux joyaux du genre que sont le Colonel Hathi’s Pizza Outpost, le Blue Lagoon ou le Walt’s au Parc Disneyland. Je dis juste que si les décors surdimensionnés ne sont pas d’une créativité folle, au moins l’exécution est impeccable – à l’exception des feuilles et fleurs géantes si vous voulez mon avis.

Le menu unique proposé au Bistro de Rémy est composé d’une salade en guise d’entrée ; le plat principal comprend une entrecôte ‘sauce du bistrot’, de frites, et d’une portion de… ratatouille bien sûr ! Une sélection de desserts est proposée selon la formule choisie et un menu végétarien est disponible également. La nourriture est pas mal du tout, on mange chez Rémy comme dans une bonne brasserie. C’est juste dommage de ne pas avoir choisi de servir la ratatouille comme dans le film. Disneyland Paris passe ainsi à côté d’un bel effet Butterbeer. Afin de faire le bon choix, il faut toutefois noter que le menu entrée + plat + dessert + boisson chez Rémy coûte €39.99 alors qu’il existe déjà un menu entrée + plat + dessert, boisson non comprise à €35.99 chez Walt’s, le restaurant le plus haut de gamme du Parc Disneyland. Pour la même fourchette de prix, je préfère la carte et le cadre du Walt’s mais c’est une question de goût.

Quoi qu’il en soit, le Bistrot Chez Rémy est une addition majeure dans l’offre de restauration des Walt Disney Studios qui, à l’instar du portfolio d’attractions est incomplet depuis l’ouverture il y a douze ans. Le parc est désormais doté de son premier restaurant service à table – pardonnez-moi de ne pas compter le minuscule Café des Cascadeurs. C’est un grand pas en avant, mais il en faudra encore beaucoup d’autres pour compléter l’offre.

Dans l’ensemble, la nouvelle zone thématisée sur Ratatouille amène un standard qualitatif encore jamais atteint aux Walt Disney Studios. Ce mini land Place De Rémy brille par l’atmosphère résolument cosy qui s’en dégage. Le revers, c’est que le reste du parc parait désormais encore plus vide et thématiquement pauvre tant le contraste est vertigineux. S’il semble certain que le gros des investissements à venir à DLP va continuer à se concentrer sur les WDSP, l’éternelle question est de savoir quand ils ouvriront au public. On parle beaucoup de Toy Story Mania, mais également – pour plus tard – d’une rethématisation de Backlot sur Marvel, et d’une prolongation d’Hollywood Boulevard – pour encore plus tard. Si joli soit-il, l’investissement Ratatouille ne suffit évidemment pas à faire des WDSP un parc digne du standard Disney. Hélas à l’heure actuelle, aucun plan massif à la Disney California Adventure n’a été annoncé. C’est bien de cela dont les Walt Disney Studios ont besoin mais pour l’instant il va falloir attendre. Et comme les temps d’attente peuvent être horriblement longs à Disneyland Paris, ne boudons pas notre plaisir et profitons de la Place de Rémy: le tout premier land réellement immersif des Walt Disney Studios.

 

3-points-forts120

1. L’ambiance

 Verdure, fontaine, musique… Enfin un endroit où il fait bon s’asseoir simplement pour profiter aux WDSP !

2. L’immersion

 Mis à part quelques parties de Toy Story Playland, il n’y a aucune intrusion visuelle. Normal au Parc Disneyland mais inédit aux WDSP !

3. Le souci du détail

 Des rats cachés un peu partout, des clins d’œil au film, des matériaux élégants…

 

3-points-d'amelioration120

1. “Streetmosphere”

Quelques animations ou snacks typiquement parisiens seraient les bienvenus. Emporter une petite crêpe avant de filer faire l’attraction, ça ne tente personne ?

2. Les panneaux d’indication, interdiction de stationner etc.

 Ils sont peut être pittoresques pour un Imagineer californien, mais quand on y est confrontés tous les jours c’est l’antithèse du détail charmant. Pourquoi ne pas les rendre un peu moins réalistes?

3. La cohérence du parc

Avec 6 attractions inspirées de films Pixar regroupées dans un coin du parc, il est peut-être temps d’assumer et de clarifier les choses en laissant tomber le thème Toon Studio bancal au profit d’un land nommé Pixar Studio, non ?

Ne manquez pas la jolie playlist vidéo ci-dessous, et je vous encourage à (re)lire la première partie de ce compte-rendu consacrée à l’attraction: CONTROLE QUALITE : Ratatouille – L’Aventure Totalement Toquée de Rémy à Disneyland Paris.


* * *

* * *

After a massive review of the new and controversial attraction Ratatouille – The Adventure, here is the second part of my extensive ‘Quality Control’ review. Today we’ll have an in-depth look at the Place de Remy, Bistrot Chez Remy restaurant and their impact on the Walt Disney Studios park.

Since opening day in 2002, the Walt Disney Studios are sadly famous for being a collection of failures: a too small park, poor master planning, not enough attractions, and a cheap and unwelcoming environment. To learn more about what led to such a fiasco, I recommend this article: ” Walt Disney Studios celebrates 10 years of troubles.”

Since then, several attractions and themed areas of unequal quality have expanded the park’s offer: Crush’s Coaster and Cars Race Rally in 2007; The Twilight Zone – Tower of Terror and Stitch Live in 2008; and Toy Story Playland in 2010. In 2014, the new ‘Place de Rémy’ opened in the wake of Toon Studio.

Ratatouille the adventure place de remy land totalement toquée de remy by night disneyland paris walt disney studios review

Photo: Kris Van de Sande

At first glance, the change in atmosphere compared to the rest of the park is radical: the new area is rich in detail, which gives it a true sense of realism. The Place de Remy’s version of Paris is not a faithful replica of the City of Light, nor the Paris that was reinvented by director Brad Bird’s in the Disney•Pixar movie. This is the Paris of Remy, i.e. a mix between the Paris from the film (among others you can find Colette’s Vespa, Linguini’s bike, the large Gusteau’s marquee sign…) and the Paris from Remy’s imagination, embodied by numerous representations of the Little Chef in countless architectural details. This recreation will allow foreign visitors to discover an idealized version a Paris (= a bit cliché) while Parisian people should not have too much hard time falling in love with the area because it is full of lovely and funny details from the film. However, I think recreating Paris 30km away from Paris is an idea that probably seems obvious at first if you’re not from Paris (“Paris is the best place to build a Ratatouille ride, right?!”) but the lack of exotism will probably be disappointing for some locals. For the rest, backstory and names used in the land are pretty basic – “Rue Auguste Gusteau” “Place de Remy” “Bistrot Chez Remy”; rats hidden everywhere in the area – but it’s made ​​with great attention to detail.

Besides the beautiful art direction of the new mini land, Place de Remy addresses failures from to the beginnings of the park that no previous investment has actually solved so far. Greenery everywhere, an amazing amount of benches and seats and a large fountain give a lot of life and make this mini land the cosiest place in the park, by far. The music, composed of new orchestrations from the wonderful soundtrack from Michael Giacchino, plays an important role in the peaceful and romantic atmosphere of the area (by the way if anyone can provide me with the music loop, feel free to contact me ;-) Also, night lighting is mastered to perfection (see pictures below).

A new boutique called “Chez Marianne – Souvenirs de Paris” funded/greenlighted late in the process will open in fall 2014 and will complete the offer of the mini land. Indeed, with an estimated 150 to 200 million euro of investment, the world of Ratatouille’s kind of needs to be profitable. Hopefully the merchandise items based on the attraction will diversify and especially become more creative and qualitative compared to what is currently in store.

Ratatouille bistrot chez remy restaurant disneyland paris walt disney studios review

Photo: Kris Van de Sande

You’ll discover a very different style but the same immersion quality in the Bistrot Chez Remy: a new table service restaurant with a single menu. It is inspired by the one you can see at the end of the film and all the decorations are oversized props because we are, just like in the attraction, still reduced to the size of a rat. The back of the room features a massive window overlooking the unload area of the attraction, which will certainly makes the people exiting the ride very hungry. From both sides of the glass, the view is amazing. In the Bistro, every chair, table, trolley, lamp or other decorative element is right in the theme. Attention to detail is very deep: even table legs are themed. As in the attraction, we should applaud the look of the scenery because virtually every park in the world has oversized props, but no one has ever reached this level of realism and loveliness. Don’t get me wrong though: this restaurant is nothing like the masters of the league: Colonel Hathi’s Pizza Outpost, Blue Lagoon or Walt’s in the Disneyland Park. I say that if oversized sets are not exactly the most original park theming in the world, at least the execution is flawless, except maybe for the giant leaves and flowers if you ask me.

The single menu served at Bistro Chez Remy consists of a salad; the main course includes a steak with ‘sauce du Bistrot, French fries, and a portion of… ratatouille of course! A selection of desserts is offered depending of your menu choice and a vegetarian menu is also available. The food is pretty good; you eat at Remy’s like in a decent pub. It’s just a shame not to have decided to serve ratatouille just as it looks in the film. Disneyland Paris here misses a great Butterbeer effect opportunity. To make the right choice, you should know this: menu including starter + main course + dessert + drink at Remy’s costs € 39.99 while you can find a starter + main course + dessert menu, drinks not included for € 35.99 at Walt’s, the most upscale restaurant of the Disneyland Park. For the same price range, I prefer the menu and the theme of Walt’s but it is a matter of personal taste.

Bistrot Chez Remy is a major addition in the restoration offer of the Walt Disney Studios park, which, just like the portfolio of attractions, has been dramatically incomplete since the opening twelve years ago. The park now has its first table service restaurant – sorry for not taking the tiny little Café des Cascadeurs into account. This is a great step forward, but many others are still needed to properly complete the offer.

The new Ratatouille area sets a quality standard never reached before in the Walt Disney Studios. This mini land Place De Remy’s greatest asset is its cosy and peaceful atmosphere. The flip side is that the rest of the park now seems even emptier and thematically poor by contrast. It seems obvious that the vast majority of future investments in DLP will continue to focus on WDSP, but the neverending question is when will those open to the public. There is much talk going on that Toy Story Mania is next on the list, but also – for later – a complete Marvel makeover for Backlot, and an extension of Hollywood Boulevard – for even later. As gorgeous as it is, the Ratatouille investment is obviously not enough to make WDSP a park that meets the Disney standard. Unfortunately at this moment, no Disney California Adventure-style massive placemaking has been announced. This is truly what the problematic Walt Disney Studios need, but for now we’ll have to wait. And because wait times can be painfully long at DLP, let’s just enjoy Place de Remy: the very first truly immersive land in the Walt Disney Studios park.

3-points-forts120

1.  Atmosphere

Greenery, fountain, music … Finally a place where it is good to sit down just to enjoy the WDSP! 

2. Immersion

Aside from some parts of Toy Story Playland, there is no visual intrusion. This is totally normal in Disneyland but it’s very new to the WDSP! 

3. Attention to detail

Elegant materials, hidden rats everywhere , funny references to the film… Yay!

 

3-points-d'amelioration120

1. “Streetmosphere” 

Some  typically Parisian animations or snacks would be welcome. Buying a tasty chocolate-filled crepe before heading to the attraction, anyone? 

2. ‘No parking’ signs 

These may look gorgeous for a California-based Imagineer, but when you see those cheap and ugly signs every day is quite the opposite of a lovely detail. Why not makeing those a little less realistic? 

3. Park consistence

With six attractions inspired by Pixar movies grouped in the same side of the park, it may be time to embrace and clarify things by dropping the pointless Toon Studio theme for a land named ‘Pixar Studio’, right? 

 

Don’t forget to watch the video playlist above, and feel free to read the first part of this review dedicated to the attraction: QUALITY CONTROL : Ratatouille – The Adventure at Disneyland Paris.

 

 

Pictures : Le Parcorama, Kris Van De Sande – EndoreExpress. Videos : DLP Guide, CafeFantasia, DLP Welcome, DLRPfans

2 Comments

  1. KEITH HIVELY

    On March 20, 2014, they held a special event “Partner Forum” for the new Remy ride. Please describe what this event was. Who hosted? Who attended? What was the purpose? Was the ride open for a preview? Who wore the special nametags?

    • Le Parcorama

      Hi Keith.

      I’m sorry I have never heard about this event. Good luck with your research.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *